Le forum des supporters du FC Mulhouse Foot


ligue des champions

Partagez

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

ligue des champions

Message par fcm le Mar 16 Sep 2008 - 10:49

Football
Football / Ligue des champions

On prend les mêmes?
La Ligue des champions lance ce soir son édition 2008-09 avec les mêmes favoris, derrière le tenant Manchester United, et les mêmes outsiders, mais aussi quelques revenants et, cette année, beaucoup de nouvelles têtes.

Les favoris

Comme chaque année, seul les monstres européens, les clubs aux budgets pharaoniques, figurent parmi les favoris début septembre.
Manchester United, champion d'Europe en titre (1-1, 6 tab à 5 contre Chelsea), est un des candidats les plus crédibles à sa succession, comme son adversaire malheureux en finale. Les autres gros portefeuilles anglais, Liverpool et Arsenal, sont aussi de solides prétendants.
Derrière la Premier League, qui a fourni six des huit derniers demi-finalistes de la C1 (Chelsea, Liverpool et ManU, deux fois chacun), on trouve les géants d'Espagne, même s'ils ne sont pas en pleine forme en cette fin d'été, le Real Madrid avec son recrutement chiche (un seul achat, le Néerlandais Rafael van der Vart) et le FC Barcelone avec son départ raté en Liga (un point sur six).
Si l'Inter Milan reste sur deux échecs en 8e de finale, la venue sur le banc de l'icône Jose Mourinho fait de lui un candidat au sacre, un titre après lequel les Nerrazzuri courent depuis 1965.
Enfin le Bayern Munich semble solidement armé avec Ribéry, Klose et Toni, pour prétendre au titre malgré un an d'exil en Coupe de l'UEFA qui a pu lui faire oublier les rigueurs de la C1.

Les interrogations


La Juventus, absente depuis deux ans pour l'affaire des matches truqués qui lui avait valu une rétrogradation en 2e division, n'est-elle pas restée trop longtemps éloignée de la très exigeante Ligue des champions ?
Son groupe extrêmement relevé (Real, Zenit Saint-Pétersbourg) devrait offrir une réponse rapide à cette question.
Autres inconnues, la Fiorentina, qui retrouve la C1 après huit ans d'absence, et l'Atletico Madrid, absent lui depuis onze ans. Ils figurent parmi les outsiders, mais leur méconnaissance de cette compétition les rend fragiles.

Les habitués
et les bizuths


Derrière les favoris habituels et les énigmes, s'avance les seconds couteaux de la C1, ces clubs habitués de la Ligue des champions mais qui n'ont pas dépassé les quarts de finale depuis plus de 20 ans : Lyon, l'AS Rome (finaliste en 1984), le Werder Brême, le Celtic Glasgow (vainqueur en 1967), le Dynamo Kiev (demi-finaliste en 1976, 1977, 1987 et 1999), Fenerbahçe ou le Panathinaïkos (finaliste en 1971).
L'Olympique de Marseille, loin de son lustre de 1993, l'année où il fut champion d'Europe, le PSV Eindhoven (demi-finaliste en 2005), le Sporting Portugal, le Steaua Bucarest ou le Shakthar Donetsk émargent aussi au rang des outsiders. Tous courront après l'exploit du FC Porto, dernier champion d'Europe surprise, en 2004 (3-0 contre Monaco en finale).
La vraie différence cette année est la présence massive de Petits Poucets. Le BATE Borisov (Belarus), le champion de Roumanie, CFR Cluj, l'Anorthosis Famagouste et le champion danois, Aalborg, tenteront de créer la surprise....

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mar 16 Sep 2008 - 10:59

Ligue des champions

Aujourd'hui (20h45)

GROUPE A
Chelsea - Bordeaux
AS Rome - CFR Cluj
GROUPE B
Panathinaïkos - Inter Milan
Werder Brême - Anorthosis
GROUPE C
Bâle - Shakhtar Donetsk
Barcelone - Sporting Portugal
GROUPE D
PSV Eindhoven - Atletico Madrid
Marseille - Liverpool

Demain (20h45)


GROUPE E
Manchester U. - Villareal
Celtic Glasgow - Aalborg
GROUPE F
Steaua Bucarest - B. Munich
Lyon - Fiorentina
GROUPE G
Porto - Fenerbhaçe
Dy. Kiev - Arsenal
GROUPE H
Juventus - Zenith St-Petersbourg
Real Madrid - Borisov

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mar 16 Sep 2008 - 11:08

Ligue des champions : Bâle, Bordeaux et l'OM entrent en scène
Le 16/09/08
Même vêtu de rouge, le gardien de l’OM Steve Mandanda n’attendrira pas les attaquants des Reds.

Marseille, Bordeaux et Bâle démarrent leur campagne en Ligue des champions ce soir. L'OM et les Girondins l'entament par son versant le plus dur respectivement avec la réception de l’épouvantail Liverpool et un déplacement périlleux à Chelsea.

11 décembre 2007, stade Vélodrome: piqués au vif par leur défaite sur leur pelouse d’Anfield au match aller le 3 octobre (1-0), les «Reds» infligent une correction mémorable à l’OM (4-0). Un ciel rouge s’abattait sur Marseille, groggy, impuissant, étouffé. «C’est une catastrophe», dira le coach marseillais Eric Gerets, l’ouragan passé. Dégagé de la Ligue des champions comme un débutant, après y avoir d’abord flambé, l’OM était réorienté vers la coupe de l’UEFA comme vers une maison de correction…
C’est dans ce contexte que ce grand d’Angleterre, co-leader avec Chelsea, fait son retour, tout aussi menaçant que l’hiver dernier. Les temps ont-ils changé? L’attaquant Mamadou Niang le pense: «Nous avions été emportés par notre fougue, trop naïfs, nous jetant tout de suite dans la bataille. Eux, en revanche, avaient joué avec leur tête».
Dans son parcours 2007-2008, l’OM a souvent oublié la sienne. A Porto comme à Besiktas, les Marseillais avaient en effet le match en mains puis ont saboté le travail sur des erreurs défensives en fin de rencontre. De quoi nourrir un sentiment d’inachevé et la conviction que «lorsqu’on n’a pas la possibilité de gagner, il faut se mettre dans la tête de ne pas perdre et mettre un terme à notre élan offensif», selon Niang. Dans ce groupe D unaninement considéré comme le plus difficile de la compétition, où l’on cherche en vain la petite équipe sur le dos de laquelle se refaire une santé sans y hypothéquer son avenir en championnat domestique, les conseils de Niang semblent judicieux.

Presque parfait

La qualité du match livré à Bordeaux samedi en championnat (1-1) autorise quelque espoir. A la tête d’une équipe invaincue, Gerets y a vu notamment une première mi-temps jouée «pratiquement à la perfection», grâce à une très bonne circulation de balle. «Nous avons joué en bloc-équipe, en nous projetant vers l’avant mais avec une bonne assise défensive», affirme aussi Mathieu Valbuena, héros à jamais de la victoire historique à Anfield grâce à un but somptueux.
Le petit milieu offensif sait également que c’est en faisant courir les Anglais, par sa «vitesse de transmission», que l’OM pourra trouver son salut face à une formation qui «dispute quasiment chaque week-end un match de Ligue des champions dans son championnat». C’était le cas samedi, où Liverpool, physiquement impressionnant, a battu son vieux rival de Manchester united pour la première fois depuis avril 2004 (2-1). Deux des vedettes anglaises, Steven Gerrad et Fernando Torres, ont pourtant été ménagées. Cela ne s’est pas vu...

Marseille: Mandanda - Bonnart, Zubar, Hilton, Taiwo - Cana, Mbami, Cheyrou - Valbuena (Ziani) - Koné, Niang.
Liverpool: Reina - Arbeloa, Skrtel, Carragher, Dossena - Benayoun, Mascherano, Gerrard, Babel - Rob. Keane, Kuyt.
ARBITRE: Konrad Plautz.




Bâle, le trouble-fête européen ?

Bordeaux, le plus haut sommet
j. l'alsace

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mar 16 Sep 2008 - 11:09

Bordeaux Le plus haut sommet
Le 16/09/08
En s’attaquant à la montagne Chelsea aujourd’hui en ouverture de la Ligue des Champions, Bordeaux, inconstant en L1, n’a rien à perdre et tout à gagner face au finaliste de la dernière édition.
Chelsea déjà prêt. Impressionnants de maîtrise samedi sur le terrain de Manchester City (3-1), les hommes d’Abramovitch sont repartis sur des bases très élevées : 3 victoires, 1 nul, 9 buts inscrits, une forme ascendante malgré les absences. Didier Drogba (suspendu) et Michael Essien (blessé) feront défaut ce soir chez l’ancien finaliste qui récupère Michael Ballack. Chelsea, qui s’appuie sur son nouveau meneur portugais Deco (2 buts), opère toujours dans un 4-1-4-1 faisant la part belle à ses hommes forts Frank Lampard et Joe Cole, bonifié par le retour au premier plan de Nicolas Anelka. Derrière, même si John Terry a vu rouge samedi, il demeure l’homme de base aux côtés de Ricardo Carvalho.
Bordeaux, un outsider pas à l’heure. Les hommes de Blanc naviguent sans repères depuis le début de saison. Avec deux défaites en deux déplacements, à Paris (0-1) et surtout à Lille (1-2) où l’état d’esprit ont été montrés du doigt. Face à Marseille (1-1), samedi, les Girondins se sont en partie rassurés. La défense a du mal à confirmer sa bonne fin de saison dernière. Devant, Yoan Gouffran manque encore de repères collectifs et le meneur Yoann Gourcuff, peu habitué au rythme des matches rapprochés à Milan, pourrait tirer la langue.
Les raisons d’y croire. «Les joueurs de Chelsea ne nous connaissent pas beaucoup, ils partent un petit peu dans l’inconnu», souligne le milieu Alou Diarra. «On a tout à gagner et rien à perdre. Un nul serait une grande performance, une victoire, un exploit», reconnaît l’attaquant Marouane Chamakh, atout n°1 des Girondins qui n’ont jamais marqué sur le sol anglais (3 défaites, 6 buts encaissés).

LES ÉQUIPES PROBABLES
Chelsea: Cech - Bosingwa, Terry, Carvalho, As. Cole - Lampard, Obi Mikel, Ballack - J. Cole (ou Kalou), Anelka, Malouda.
Bordeaux: Ramé - Jurietti, Planus, Diawara, Placente - Fernando, Diarra, Wendel - Gourcuff (ou Ducasse), Cavenaghi - Bellion.
ARBITRE: Pieter Vink (PBS).

j.l'alsace
avatar
Corentin68
Débutant
Débutant

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 25/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
14/25  (14/25)
Clubs préfèrés:
Joueurs préfèrés:

Re: ligue des champions

Message par Corentin68 le Mer 17 Sep 2008 - 7:37

Bordeaux c'est pris un 4-0 a Chelsea, je pense qu'ils ne sont pas encore pret pour la C1 mais si on leurs laisse un ou deux ans il peuvent devanir un bon club europeen.
avatar
Zebra68
Admin
Admin

Nombre de messages : 24250
Age : 50
Localisation : Haut Rhin
Date d'inscription : 01/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
14/25  (14/25)
Clubs préfèrés: FCM , OM
Joueurs préfèrés: Payet,Brahmia,Oswald,Sommer, Kecha

Re: ligue des champions

Message par Zebra68 le Mer 17 Sep 2008 - 7:47

EN toutt cas l'OM n'a pas à rougir de sa défaite contre Liverpool.

Ils pouvaient égaliser en deuxième mi-temps.

Dommage...


_________________

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 17 Sep 2008 - 11:55

Football
Football / Ligue des champions

Deux de chute
Atomisés par Chelsea (4-0) et tombés à domicile contre Liverpool (1-2), Bordelais et Marseillais ont subi la loi britannique, hier soir pour la première journée de la Ligue des champions. La soirée a aussi été marquée par l'exploit des Roumains de Cluj, vainqueurs à la Roma.
Pas de miracle à Stamford Bridge où les Blues ont nettement dominé les Girondins. Lampard a tiré le premier avant que Joe Cole ne conforte l'avantage de Chelsea. En fin de match, les Français Malouda puis Anelka ont aggravé le score. Incapable de répondre, Bordeaux devra forcer sa nature dans quinze jours contre la Roma.

Cluj et Famagouste
créent la sensation


Coup de tonnerre sur le Capitole ! Les vice-champions d'Italie ont été battus à l'Olimpico par Cluj. Les Romains avaient pourtant ouvert la marque par l'inusable Panucci (35 ans), de la tête, mais le petit "Céféré", totalement novice à ce niveau, ne s'est pas découragé et a égalisé par Juan Culio dix minutes plus tard, avant de prendre l'avantage grâce au milieu gauche argentin, et de le garder.
Dans le groupe B, l'Inter s'est imposé sans trembler au stade olympique d'Athènes. Supérieurs, les Nerazzurri ont ouvert le score par Mancini, décalé par Ibrahimovic, puis le revenant Adriano a enfoncé le "Pana". Anorthosis, Petit Poucet de la C1, a réussi un petit exploit, même si la victoire de Cluj lui fait de l'ombre, en tenant en échec un vieux routier. Famagouste a marqué le premier point chypriote dans la compétition.
Habitué de la C1, le Shakhtar a fait parler sa supériorité dans le groupe C. Le club ukrainien a pris les devants sur une superbe frappe de Fernandinho avant de se détacher par Jadson. Abraham a sauvé l'honneur suisse en fin de partie.
De son côté, le Barça s'est offert un petit répit dans son difficile début de saison (1 point sur 6 en Liga) en écartant le Sporting. Une tête astucieuse de Marquez a offert l'avantage à Barcelone avant que le Camerounais Samuel Eto'o ne marque, sur penalty, son premier but de la saison. En fin de partie, le Sporting a fait trembler le Camp Nou (but de Tone), mais le Barça a finalement creusé l'écart par Xavi.

Gerrard fait
plier Marseille


Dans le groupe D, l'Atletico a réussi son retour en Ligue des champions, douze ans après, en s'imposant chez un habitué de la compétition. Les "Matelassiers" se placent comme favori pour la qualification derrière Liverpool dans ce groupe très relevé. Agüero, le gendre de Maradona, a réussi un doublé, et le revenant portugais Maniche a corsé l'addition.
Malgré un bon début de match, où ils ont ouvert le score par leur capitaine Cana, les Marseillais n'ont pas su contenir Liverpool. Les Reds ont très vite égalisé par leur propre capitaine, Gerrard, qui trouvait une superbe lucarne, puis pris les devants sur un penalty transformé par le même homme . En deux fautes de défense, l'OM a gaspillé son avance.


dna d'aujourd'hui

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 17 Sep 2008 - 11:57

Panorama

FOOTBALL

Ligue des champions

GROUPE A
Chelsea - Bordeaux4-0
Les buts : Lampard (14e'), J. Cole (30e'), Malouda (82e'), Anelka (90e'+2)
AS Rome - CFR Cluj1-2
Les buts : Panucci (17e') ; Juan Culio (27e', 49e')
GROUPE B
Panathinaïkos - Inter Milan0-2
Les buts : Mancini (27e'), Adriano (85e')
Werder Brême - Anorthosis0-0
GROUPE C
Bâle - Shakhtar Donetsk1-2
Les buts : Abraham (90e'+3) pour Bâle ; Fernandinho (25e'), Jadson (45e'+1) pour Donetsk
Barcelone - Sp. Portugal3-1
Les buts : Marquez (21e'), Eto'o (60e' s.p.), Xavi (87e') pour Barcelone ; Tonel (72e') pour le Sporting
GROUPE D
PSV Eindhoven - Atl. Madrid0-3
Les buts : Aguero (9e', 36e'), Maniche (54e')
Marseille - Liverpool1-2
Les buts : Cana (23e') pour l'OM ; Gerrard (26e', 32e' s.p) pour Chelsea

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 17 Sep 2008 - 12:11

Ligue des champions : une entrée en matière ratée pour Marseille, Bordeaux et Bâle
Le 17/09/08
Steven Gerrard prend ici le gardien marseillais Mandanda à contre-pied sur penalty. L’OM ne reverra plus Liverpool. Photo AFP

Marseille a dépensé une folle énergie mais n’a pas empêché Liverpool, impressionnant de maîtrise en première période, de s’imposer au Vélodrome grâce à deux buts de son inévitable capitaine Gerrard (2-1).

L’OM n’a pas franchement à rougir de sa première défaite de la saison face au co-leader du championnat anglais, tombeur de son vieux rival Manchester United le week-end dernier (2-1) et présenté comme un champion d’Angleterre en puissance. Le public du Vélodrome l’a compris: c’est sous les applaudissements qu’il a accompagné ses favoris en fin de match, eux qui avaient pris une sacrée correction en décembre devant cette même équipe (0-4)...
La machine à presser anglaise ne mit pas longtemps à entrer en action. Impossible de jouer un ballon tranquillement sans voir surgir un Anglais prêt à s’en emparer ! Une présence physique de tous les instants, que seule la vivacité marseillaise pouvait ébranler. Le décor était planté.
Liverpool enchaînait ainsi les tentatives, par Torres d’une tête claquée par Mandanda (7e), Babel en pivot (15) ou Gerrard des 20 m obligeant encore Mandanda à la détente (16e). Mais c’est au moment où une certaine appréhension commençait à tenailler le Vélodrome, par ailleurs loin d’être plein, que l’OM ouvrait la marque: étonnamment titularisé comme milieu offensif, Cana, servi d’une superbe louche en pivot par Cheyrou lobant la charnière anglaise, marquait un but de pur avant-centre (1-0, 23e).
La jubilation française fut aussi brève qu’intense… Sur une perte de balle de M’Bami au milieu devant Torres, Kuyt centrait en effet pour Gerrard qui enroulait une frappe magnifique. Un peu à la manière du but de Valbuena à Anfield Road un an plus tôt (1-1, 26e). Et six minutes plus tard, le capitaine des «Reds» transformait un penalty logiquement accordé après une faute grossière de Zubar sur Babel (1-2, 32e).

Domination stérile

C’en était trop pour le coach marseillais Eric Gerets, qui lançait Valbuena à la place de M’Bami avant la pause, repositionnant au passage Cana en vrai milieu défensif, pour injecter de la vitesse supplémentaire.
L’OM se lançait alors dans un longue course qui devait durer toute la 2e mi-temps, où Liverpool jouait logiquement plus à l’économie au profit de contre-attaques.
Souvent impulsées par Cheyrou, le Marseillais du match, les occasions les plus nettes étaient françaises. Un ciseau de Koné (58e), deux frappes de Ziani (66e, 72e), une tête de Taiwo (62e) et une plus franche encore de Niang (89e), qui eut aussi la balle de match que sauva Reina dans le temps additionnel, ne suffisaient pourtant pas à percer la cuirasse anglaise. Il fallut même un énorme arrêt de Mandanda devant Babel (76e) pour éviter la douche glacée. Mais l’OM a montré des ressources...

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 17 Sep 2008 - 12:38

Bordeaux Chelsea était trop fort
Le 17/09/08
Anelka et Chelsea ont dicté leur loi à domicile. Photo AFP

Les espoirs d’exploit de Bordeaux ont été balayés par sa naïveté défensive et son absence d’imagination, qui ont offert à Chelsea des retrouvailles tranquilles avec la Ligue des Champions (4-0), sans que le finaliste de l’édition 2008 ne force son talent hier. Cette rencontre n’a même pas donné l’exacte mesure de l’écart entre une équipe de Premier League qui réussit son début de championnat, et une formation française qui peine, tant les Londoniens ont semblé se ménager pour Manchester United dimanche.
Après une entrée en matière volontaire pour leur retour en C1 deux ans après un passage anonyme, les Bordelais offraient un début de match en forme de leçon illustrée sur «Comment réduire à néant une bonne entame avec une défense en bois», sous le regard de trois ex-arrières français mythiques, leur entraîneur Laurent Blanc, Marcel Desailly et Marius Trésor.
Jose Bosingwa échappait à Diego Placente à droite pour un centre parfait dans la course de Frank Lampard qui, au second poteau, entre Franck Jurietti et Marc Planus, ouvrait le score de la tête sans être vraiment gêné (14e).

Malouda et Anelka marquent

Les fuites devenaient voies d’eau, le naufrage guettait. Ulrich Ramé évitait le KO immédiat, en repoussant tant bien que mal un tir vicieux de Nicolas Anelka (19e) puis en épargnant à Planus l’ignominie du contre son camp sur un centre de Bosingwa (22e). Mais l’inévitable deuxième but illustrait les errements girondins quand, sur corner, le petit Joe Cole, bon joueur mais en aucun cas redoutable de la tête, prenait le meilleur sur Jurietti et le géant Fernando pour une tentative décroisée victorieuse au premier poteau (30e, 2-0). Seul, Lampard ratait ensuite le cadre sur une demi-volée croisée (33e).
En seconde période, Bordeaux montrait ses dents de lait. Un tir de Fernando rasait même le montant de Petr Cech (52e). Mais Chelsea était suffisamment confiant pour offrir son retour à la compétition à Michael Ballack.
Dans un match qui prenait des allures d’entraînement grandeur nature, Florent Malouda donnait à son équipe un avantage plus conforme à la réalité, d’un tir croisé, sur un ballon que la défense bordelaise n’avait su dégager (82e). Une tête de Ricardo Carvalho, encore isolé sur corner, s’écrasait sur la barre (88e). Dans les arrêts de jeux, cette même barre repoussait encore une frappe de Juliano Belletti dans les pieds de Nicolas Anelka qui participait à son tour à la fête (90e+2).

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 17 Sep 2008 - 12:39

MARSEILLE 1 LIVERPOOL 2
Le 17/09/08
MARSEILLE (Stade Vélodrome). Mi-temps 1-2. Temps: doux. Spectateurs: 45.000. Arbitre: K. Plautz (Aut). Buts: Cana (23e) pour Marseille; Gerrard (26e, 32e s.p) pour Liverpool. Avertissements. - Marseille: Zubar (31e); Liverpool: Skrtel (21e), Lucas Leiva (47e).
Marseille: Mandanda - Bonnart, R. Zubar, Hilton, Taiwo - Cana, M’Bami (Valbuena, 41e), Cheyrou - Koné (Samassa, 75e), Ben Arfa (Ziani, 57e), Niang. Entraîneur: Eric Gerets.
Liverpool: Reina - Arbeloa, Skrtel, Carragher, Dossena - Lucas Leiva, Mascherano, Gerrard (Benayoun, 69e) - Babel, Torres (Riera, 64e), Kuyt (Keane, 86e). Entraîneur: Rafael Benitez.

j.l'alsace

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mar 30 Sep 2008 - 13:45

Ligue des champions

Ce soir (20h45)

Groupe E

Villarreal - Celtic Glasgow
Aalborg - Manchester U.

Groupe F


Fiorentina - St. Bucarest
Bayern Munich - Lyon
Classement (un match) : 1. Bayern Munich 3 (+1), 2. Fiorentina et Lyon 1 (0), 4. Steaua Bucarest 0 (-1).

Groupe G


Arsenal - FC Porto
Fenerbahçe - Dynamo Kiev

Groupe H


BATE Borisov - Juventus
St.-Pétersbourg - Real Madrid

Demain (20h45)

Groupe A


Cluj - Chelsea
Bordeaux - AS Rome
Classement (un match) : 1. Chelsea 3 (+4), 2. Cluj 3 (+1), 3. Rome 0 (-1), 4. Bordeaux 0 (-4)

Groupe B


Anorthosis - Panathinaïkos
Inter Milan - Brême

Groupe C


Sp. Portugal - Bâle
Dontesk - Barcelone

Groupe D


Liverpool - Eindhoven
At. Madrid - Marseille
Classement (un match) : 1. A. Madrid 3 (+3), 2. Liverpool 3 (+1), 3. Marseille 0 (-1), 4. Eindhoven 0 (-3)

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mar 30 Sep 2008 - 13:46

Football
Football / Ligue des champions : Munich - Lyon ce soir

L'amitié entre parenthèses
L'amitié entre Franck Ribéry et Karim Benzema, les deux diamants du football français, va être mise entre parenthèses pendant un peu plus de 90 minutes, le temps, ce soir, d'un match de Ligue des champions entre le Bayern Munich et l'Olympique lyonnais.
Franck Ribéry, le Munichois, et Karim Benzema, le Lyonnais, attendent beaucoup, ce soir, d'un Bayern - Lyon où ils devraient peu se croiser, chacun étant le fer de lance de l'attaque de son club, même si quelques face-à-face sur des replis défensifs ne sont pas à exclure.
« Karim, je l'ai eu samedi au téléphone, dit Ribéry, mais tranquille, on s'est un peu chambré (il sourit), je lui ai dit que s'il vient à Munich, il repartira avec zéro point ».
Leur complicité s'est nouée en équipe de France. L'entente sous le maillot bleu entre Francky le Ch'ti de Boulogne-sur-Mer et Karim le « Rebeu » (Beur, en verlan) de Bron, la banlieue lyonnaise, est même quelquefois éclatante au point d'éclipser Thierry Henry. Ils se trouvent avec un tel feeling que les liens dans le jeu Henry-Ribéry ou Benzema-Henry en pâtissent.

Atomes crochus
pour les crochets


Les deux joueurs, très techniques, ont des profils semblables, et leurs jeux sont complémentaires, le Munichois à la passe, le Lyonnais à la finition.
« Karim est facile devant le but », ajoute le Ch'ti. Ribéry est plus perce-muraille et Benzema finisseur, même si chacun sait emprunter au registre de son ami.
Outre leurs atomes crochus pour les crochets, ils aiment tous deux caresser, porter le ballon. Parfois trop dans le cas de Benzema, même s'il semble décidé à épurer un peu son jeu en ce début de saison, peut-être bousculé par la perte de sa place dans le onze de départ de l'équipe de France et encouragé par son entraîneur Claude Puel, maniaque de discipline collective.
Lors des matches amicaux précédents l'Euro-2008, les deux joueurs semblaient se chercher avec gourmandise, combinant dans les petits espaces et s'appuyant l'un sur l'autre.
Cette relation privilégiée n'a pas encore vraiment porté ses fruits en équipe de France, mais le potentiel paraît impressionnant entre le petit génie du dribble du Bayern et le chasseur de buts (un par match en L1 cette saison) de l'OL.
Leur différence tient finalement au statut. Ribéry (25 ans, 30 sélections, 4 buts) est déjà un patron en Bleu où Benzema (20 ans, 16/4) a connu ses premières désillusions, perdant sa place de titulaire après un Euro-2008 raté et des sorties transparentes en Autriche (1-3) et contre la Serbie (2-1).

Étoiles de leur
championnat


Les deux joueurs sont tous deux l'étoile de leur équipe et ont été élus joueur de la saison 2007-08 en Bundesliga et en Ligue 1, mais Ribéry a réussi à s'expatrier, devenant l'idole d'un des plus grands clubs du monde quand Benzema peine encore à exporter son génie, comme l'a montré l'Euro.
Mais le Lyonnais garde une longueur d'avance sur son ami dans cette compétition. Ribéry découvre la Ligue des champions où Benzema a déjà commencé à se faire un nom, grâce notamment à son but marqué au milieu de trois défenseurs de Manchester United l'hiver dernier (1-1 à Lyon en 8e de C1).
Mardi soir vers 22h35, on saura lequel va chambrer l'autre.



Football

Klinsmann : «De la constance »
Jürgen Klinsmann, l'entraîneur d'un Bayern Munich en difficulté après deux défaites en championnat (5-2 contre le Werder et 1-0 à Hanovre), admet que son équipe manque de constance, mais reste « confiant » avant de recevoir Lyon.
- Qu'avez-vous dit à vos joueurs sur Lyon ?
- L'OL s'est amélioré ces dernières années. Ce match contre une très bonne équipe, qui joue à une ou deux touches de balle, va nous servir de révélateur. C'est très important pour nous de faire un bon match, parce que des joueurs comme Benzema, Juninho ou Fred peuvent décider du match sur une action. Nous serons très concentrés et nous essaierons d'éviter que Lyon ait des occasions.
- Ribéry attend avec impatience ce match. Est-il à 100 % et peut-il être décisif ?
- Nous savons qu'il est impatient et heureux de jouer contre ses amis français. A chaque match, il progresse même s'il n'est pas encore à 100 %. Franck est un super joueur, il apporte beaucoup à l'équipe même sur le banc des remplaçants. Il nous donne confiance, il apporte de la créativité sur le terrain, et nous sommes heureux qu'il revienne par étape au meilleur de sa forme.
- Avez-vous été secoué par les dures critiques après vos deux défaites de rang en Championnat ?
- Non, la critique, quand on est entraîneur du Bayern, c'est normal. C'est normal après Hanovre (0-1) qu'il y ait eu des mots un peu durs, mais nous avons travaillé les problèmes avec l'équipe. J'ai parlé à mes joueurs mais cela reste entre nous. Ce qu'il nous manque le plus c'est la constance, cet élan, cette créativité... Mais l'équipe se reconstruit, nous sommes toujours confiants.
dna

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 1 Oct 2008 - 13:36

Football
Football / Ligue des champions : Bayern Munich - Lyon (1-1)

L'objectif minimum
Le champion de France de football, Lyon a obtenu le nul (1-1) qu'il était venu au minimum chercher hier soir sur le terrain du Bayern Munich, en match de la 2e journée de la Ligue des Champions et reste ainsi largement concerné en vue de la qualification pour les 8es de finale.
L'Olympique lyonnais, toujours invaincu en compétition cette saison, qui avait concédé le nul à domicile face à la Fiorentina (2-2) lors de l'ouverture de l'épreuve est 2e ex-aequo avec la Fiorentina (2 pts) à deux points du Bayern, leader.
L'OL s'est montré solide notamment en première période avant de subir après la mi-temps face à la réaction de son adversaire qui a mérité d'égaliser par Zé Roberto qui reprenait de la tête un centre de la droite de Massimo Oddo, lequel avait failli venir à Lyon en août, et qui a éliminé John Mensah sur l'action (52e).
Le Ghanéen, de nouveau titularisé arrière gauche, a encore été le point faible de la ligne d'arrières lyonnaise.
C'est encore le Brésilien Juninho, de retour après avoir manqué deux matches pour une blessure aux adducteurs, qui avait ouvert la marque sur un coup franc joué de 45 mètres environ et dévié dans son but par Martin Demichelis (25e).
L'OL a ainsi repris son habitude prise depuis le début de saison en marquant sur coup de pied arrêté, abandonnée l'espace de la rencontre face à Nancy, samedi, au cours de laquelle les Lyonnais avaient marqué deux fois sur action par Karim Benzema et Fred.

Un Bayern fébrile


En début de rencontre, les champions de France auraient pu ouvrir la marque sur une reprise de la tête de Fred détournée par le gardien Michael Rensing à la réception d'un coup franc de Juninho (11e) et sur un bon tir d'Anthony Réveillère de peu à côté (16e). En seconde période, Benzema aurait pu, à deux reprises, ajouter un second but (55e, 84e) et Michael Rensing s'est interposé sur un tir d'Ederson (71e).
De son côté, le Bayern, dans le doute, malgré sa victoire en coupe d'Allemagne devant Nuremberg (2-0), obtenue entre deux défaites en championnat, à domicile devant le Werder Brême (2-5) et à Hanovre (1-0) a de nouveau montré des signes de fébrilité symbolisés par le déchet technique affiché et une altercation entre Lucio et Demichelis (76e).
Les Munichois, pénalisés eux aussi par les hésitations de leur ligne défensive, ont éprouvé des difficultés à développer une bonne animation offensive malgré les efforts de Franck Ribéry, titularisé d'entrée en milieu gauche.
Le Bayern a néanmoins été le plus dangereux par Luca Toni (17e, 30e, 40e, 48e) mais aussi Ribéry (23e, 65e) ou encore sur un coup franc de Schweinsteiger (73e).


dna

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 1 Oct 2008 - 13:40

Ligue des champions Lyon récolte un point précieux à Munich
Le 01/10/08
D’un improbable coup franc de 45 mètres, Juninho a ouvert le score hier soir, bénéficiant de l’involontaire complicité du Bavarois Demichelis, qui a prolongé le ballon dans ses propres filets. Ribéry est dépité. Photo AFP

L’Olympique lyonnais a obtenu hier soir un excellent match nul sur le terrain du Bayern de Munich (1-1).

Le champion de France de football, Lyon a obtenu le nul qu’il était venu au minimum chercher (1-1) hier sur le terrain du Bayern Munich, en match de la 2e journée de la Ligue des Champions et reste ainsi largement concerné en vue de la qualification pour les 8esde finale.
L’Olympique lyonnais, toujours invaincu en compétition cette saison, qui avait concédé le nul à domicile face à la Fiorentina (2-2) lors de l’ouverture de l’épreuve est 2e ex-aequo avec la Fiorentina (2 pts) à deux points du Bayern, leader.
L’OL s’est montré solide notamment en première période avant de subir après la mi-temps la réaction de son adversaire qui a mérité d’égaliser par Zé Roberto qui reprenait de la tête un centre de la droite de Massimo Oddo, lequel avait failli venir à Lyon en août, et qui a éliminé John Mensah sur l’action (52e). Le Ghanéen, de nouveau titularisé arrière gauche, a encore été le point faible de la ligne d’arrières lyonnaise.
C’est encore le Brésilien Juninho, de retour après avoir manqué deux matches pour une blessure aux adducteurs, qui avait ouvert la marque sur un coup franc joué de 45 mètres environ et dévié dans son but par Martin Demichelis (25e).
L’OL a ainsi repris son habitude prise depuis le début de saison en marquant sur coup de pied arrêté, abandonnée l’espace de la rencontre face à Nancy, samedi, au cours de laquelle les Lyonnais avaient marqué deux fois sur action par Karim Benzema et Fred.

Un Bayern fébrile

En début de rencontre, les champions de France auraient pu ouvrir la marque sur une reprise de la tête de Fred détournée par le gardien Michael Rensing à la réception d’un coup franc de Juninho (11e) et sur un bon tir d’Anthony Réveillère de peu à côté (16e). En seconde période, Benzema aurait pu, à deux reprises, ajouter un second but (55e, 84e) et Michael Rensing s’est interposé sur un tir d’Ederson (71e).
De son côté, le Bayern, dans le doute, malgré sa victoire en Coupe d’Allemagne devant Nuremberg (2-0), obtenue entre deux défaites en championnat, à domicile devant le Werder Brême (2-5) et à Hanovre (1-0) a de nouveau montré des signes de fébrilité symbolisés par le déchet technique affiché et une altercation entre Lucio et Demichelis (76e).
Les Munichois, pénalisés eux aussi par les hésitations de leur ligne défensive, ont éprouvé des difficultés à développer une bonne animation offensive malgré les efforts de Franck Ribéry, titularisé d’entrée en milieu gauche.
Le Bayern a néanmoins été le plus dangereux par Luca Toni (17e, 30e, 40e, 48e) mais aussi Ribéry (23e, 65e) ou encore sur un coup franc de Schweinsteiger (73e).
j.l'alsace

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Jeu 2 Oct 2008 - 9:19

Football
Football / Ligue des champions, 2e journée

L'OM et Bordeaux battus
L'avenir de Marseille en Ligue des champions s'est singulièrement obscurci après sa défaite mercredi sur le terrain de l'Atletico Madrid (2-1). Dans l'autre rendez-vous d'un club français, Bordeaux a échoué face à la Roma
Le revers concédé par les Provençaux, hier, en Castille, qui ne souffre aucune contestation, oblige plus que jamais le club français à trouver son salut dans une victoire à l'extérieur, qui imposera une concentration défensive toute autre. Ce mal marseillais était pourtant connu.
Le second club madrilène confirme, lui, son retour au premier plan sur la scène européenne après son succès sans bavure à Eindhoven lors de la 1re journée (3-0). Son potentiel offensif est, il est vrai, fort consistant.
Entre l'audace offensive et la sécurité défensive, le coach marseillais Eric Gerets, qui s'était publiquement posé la question, avait finalement opté pour la première configuration, alignant le même onze de départ qu'au Mans samedi en championnat avec Niang et Valbuena devant.
Sauf qu'il y a un univers d'écart entre le stade Léon Bollée et l'incandescent Vicente Calderon, fief de l'Atletico.
Il ne fallut pas longtemps aux Marseillais pour en constater l'évidence : dès la première attaque des « Colchoneros », la vedette localo-argentine Sergio Agüero trompait Mandanda sur un coup de rein qui avait mis Erbate hors d'action (1-0, 4). Soit trois buts en 2 matches pour le gendre de Diego Maradona, déjà double buteur à Eindhoven.

Niang égalise


Ce premier coup d'éclat validait la qualité principale de l'Atletico : sa rapidité dans la circulation du ballon et sa capacité à se projeter vers l'avant.
Ce jeu n'est pas sans risque non plus, puisqu'il impose une couverture défensive sans faille. Le défenseur marseillais, Laurent Bonnart, en profitait pour pousser son contre jusqu'au bout et centrer sur la tête de Niang qui s'arrachait pour égaliser (1-1), inscrivant son premier but depuis le 27 août. Il eut le don d'irriter une partie des fans madrilènes, qui lancèrent des cris de singe lorsque le latéral nigérian Taiwo fit faute sur Agüero.
C'est précisément sur le coup franc qui suivit que la défense marseillaise lâcha de nouveau, trompé par un coup de patte de Raul Garcia, servi par Pernia (1-1, 23e).
Une belle frappe enroulée de Niang avant la pause obligeait ensuite Leo Franco à parader, mais l'OM, où Ben Arfa touchait tous les ballons, ne pouvait espérer mieux sans tour de vis défensif. Ce qui conduit Gerets à remplacer à la pause l'infortuné Erbate par Zubar.
De fait, à l'exception d'une talonnade acrobatique de Raul Garcia (55e) et une belle frappe de Sinama-Pongolle (62e), l'Atletico était chiche en occasion, comme l'OM d'ailleurs, privé de ballons en raison d'un milieu espagnol resserré et que Ben Arfa, boitant bas et remplacé par Zenden, ne pouvait plus perforer.

Bordeaux, pas mieux


Niang, sur une vraie belle balle de contre en toute fin de match mal négociée, puis sur une frappe en pivot nourrissait les derniers regrets.
L'autre représentant n'a pas fait mieux et les hommes de Laurent Blanc ont également hypothéqué leurs chances de qualification pour les 8e de finale. Tout avait bien commencé pour les Girondins, avec l'ouverture du score, par Gourcuff. Mais l'expulsion de Henrique, peu après la demi-heure de jeu, a pesé lourd dans la balance. Et une Roma convalescente a dominé les débats après la pause pour une victoire qui la relance.


dna

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Jeu 2 Oct 2008 - 9:24

Ligue des champions Marseille : c’est déjà terminé ?
Le 02/10/08
En marquant dès la 4e minute, Sergio Agiero, le gendre de Diego Maradona, a passablement compliqué la tâhce de l’OM, hier soir à Vicente Calderon !

L’avenir de Marseille en Ligue des champions s’est singulièrement obscurci après sa défaite, hier, sur le terrain de l’Atletico Madrid (2-1).

Le revers de l’OM, hier soir dans le fief de l’Atlético Madrid (2-1), qui ne souffre aucune contestation, oblige plus que jamais le club phocéen à trouver son salut dans une victoire à l’extérieur, qui imposera une concentration défensive toute autre. Ce mal marseillais était pourtant connu.
Le second club madrilène a confirmé, pur sa part, son retour au premier plan sur la scène européenne après son succès sans bavure à Eindhoven lors de la 1re journée (3-0). Son potentiel offensif est, il est vrai, fort consistant.
Entre l’audace offensive et la sécurité défensive, le coach marseillais Eric Gerets, qui s’était publiquement posé la question, avait finalement opté pour la première configuration, alignant le même onze de départ qu’au Mans samedi en championnat avec Niang et Valbuena devant. Sauf qu’il y a un univers d’écart entre le stade Léon Bollée et l’incandescent Vicente Calderon, fief de l’Atletico.

Quatre minutes : un but !

Il ne fallut pas longtemps aux Marseillais pour en constater l’évidence : dès la première attaque des « Colchoneros », la vedette localo-argentine Sergio Agüero trompait Mandanda sur un coup de rein qui avait mis Erbate hors d’action (1-0, 4e). Soit trois buts en 2 matches pour le gendre de Diego Maradona, déjà double buteur à Eindhoven.
Ce premier coup d’éclat validait la qualité principale de l’Atletico : sa rapidité dans la circulation du ballon et sa capacité à se projeter vers l’avant. Ce jeu n’est pas sans risque non plus : il impose une couverture défensive sans faille. Le défenseur marseillais Laurent Bonnart en profitait pour pousser son contre jusqu’au bout et centrer sur la tête de Niang qui s’arrachait pour égaliser (1-1), inscrivant son premier but depuis le 27 août. Ce but eut le don d’irriter une partie des fans madrilènes, qui eurent des gestes obscènes vers la presse française, et lancèrent des cris de singe lorsque le latéral nigérian Taiwo fit faute sur Agüero. C’est précisément sur le coup franc qui suivit que la défense marseillaise lâcha de nouveau, trompé par un coup de patte de Raul Garcia, servi par Pernia (1-1, 23e).
Une belle frappe enroulée de Niang avant la pause obligeait ensuite Leo Franco à parader, mais l’OM, où Ben Arfa touchait tous les ballons, ne pouvait espérer mieux sans tour de vis défensif. Ce qui conduit Gerets à remplacer à la pause l’infortuné Erbate par Zubar.
De fait, à l’exception d’une talonnade acrobatique de Raul Garcia (55e) et une belle frappe de Sinama-Pongolle (62e), l’Atletico était chiche en occasion, comme l’OM d’ailleurs, privé de ballons en raison d’un milieu espagnol resserré. Niang, sur une vraie belle balle de contre en toute fin de match mal négociée, puis sur une frappe en pivot nourrissait les derniers regrets.
j.l'alsace

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Jeu 2 Oct 2008 - 9:25

Bordeaux : la loi du nombre
Le 02/10/08
Admirable mais usé par près d’une heure jouée à dix, Bordeaux a virtuellement dit adieu à la qualification, en s’inclinant devant une froide AS Rome 1-3, hier à Chaban-Delmas.

Un premier acte exemplaire, avec le but d’un Gourcuff de gala, n’a pas suffi à mettre les Girondins à l’abri. Et l’heure d’efforts après l’expulsion d’Henrique (36e) a fini par se payer cher, par les buts de Vucinic (64e) et de Baptista (71e, 83e). Partout où les Girondins avaient laissé à désirer récemment, ils élevèrent pourtant le niveau hier, à l’image du une-deux Jussiê-Chamakh pour la première occasion (9e). Yoann Gourcuff, le jeune meneur bordelais prêté par Milan AC se rappelait au bon souvenir du football italien par une activité inlassable et une distribution autoritaire. Et surtout, une merveille de tir croisé rentrant qui battait Doni (1-0, 18e). La Roma peinait à exister : elle allait recevoir un coup de main de l’arbitre espagnol qui sortait un carton rouge sévère pour Henrique (36e). Réorganisés après ce coup dur, les Girondins continuaient pourtant de gagner leurs duels. Gourcuff démoralisait ainsi De Rossi pour un centre parfait sur la tête rasée de Wendel qui manquait le KO.. d’un cheveu (45+2). Plus fourbu, mais toujours menaçant sur coup-francs de Gourcuff, Bordeaux ne perdait pas le fil de son match, malgré des échanges de plus en plus musclés. Pourtant, Diawara laissait Vucinic le devancer au premier poteau (1-1, 64e). Dans la foulée, Baptista, rentré, pour un timide Menez, bénéficiait d’un coup-franc après faute de Gourcuff et Valverde était piégé (2-1, 71e). Rome sentait alors le sang, et Baptista assénait le coup de grâce sur un contre (3-1, 83e).

Bordeaux - AS Rome 1-3. Stade Chaban-Delmas. Mi-temps : 0-1. Temps couvert puis pluvieux, bon terrain. 30.000 spectateurs environ. Arbitre : Alberto Undiano Mallenco (Espagne). Buts pour Bordeaux : Gourcuff (18e) ; pour l’AS Rome : Vucinic (64e), Julio Baptista (71e, 83e). Avertissements à Bordeaux : Diarra (30e), Chalmé (71e) ; à Rome : Panucci (55e), Taddei (57e), Julio Baptista (60e), De Rossi (61e). Expulsion à Bordeaux : Henrique (36e)

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Jeu 2 Oct 2008 - 9:42

OM : Diouf dénonce des «violences inacceptables» à Madrid
Le 02/10/08
Le président de l'Olympique de Marseille, Pape Diouf, a dénoncé un «contexte lourd de sous-entendus et de violences inacceptables» lors du match de Ligue des champions à l'Atletico Madrid où des supporteurs marseillais ont été frappés par la police espagnole et des insultes racistes lancées contre un joueur de l'OM.

«Notre première surprise a été de découvrir un contexte lourd de sous-entendus et de violences inacceptables. Nous pensions que Madrid était une belle capitale du football», a déclaré Diouf avant le retour de l'équipe française à Marseille.

«La charge policière a été inacceptable et sauvage. La police s'est auto-chargée» d'aller récupérer une banderole des Ultras de Marseille portant une tête de mort, a poursuivi Diouf.

«On a évité la catastrophe», a ajouté le président marseillais.

Quatre supporteurs ont été blessés, selon le responsable de la sécurité du club français Guy Cazadamont, lors de la charge des forces de l'ordre avant le début du match, dans le virage du stade Vicente Calderon où les 1200 supporteurs marseillais avaient pris place.

Des supporteurs de l'Atletico s'en sont également pris au défenseur nigérian de l'OM Taye Taiwo, imitant des cris de singe et lançant des insultes racistes. Le slogan hitlérien «Sieg Heil !» a aussi été lancé par un petit groupe de supporteurs de l'Atletico, dans une des tribunes situées derrière l'un des buts, une fois le match terminé et les tribunes quasiment vidées.

«Nous avons déjà connu ce genre d'accueil à St-Petersbourg» (au printemps en Coupe de l'UEFA lorsque les joueurs marseillais Ronald Zubar et Charles Kaboré avaient subi des jets de peau de bananes), a ajouté Diouf, observant que «cela n'avait valu que 30.000 euros d'amende» au club du Zenit.

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 22 Oct 2008 - 10:46

Football
Football / Ligue des Champions : Bâle - FC Barcelone (ce soir 20h45)

Les hôtes de Marque
Après deux défaites en autant de rencontres, le FC Bâle n'a plus le choix : pour continuer l'aventure, il faut gagner. Manque de chance, c'est le mythique Barça qui se présente au St. Jakob-Park. Le défenseur central français, François Marque, s'attend à une soirée agitée.
Il est le seul Français de l'effectif du FC Bâle et certainement le moins médiatisé des expatriés disputant la Ligue des Champions. François Marque est pourtant un titulaire indiscutable dans l'équipe de Christian Gross.
Après avoir manqué deux rencontres en raison d'un petit pépin au genou, Marque a fait son retour à Bulle en 1/16e de finale de la Coupe de Suisse (1-4). « J'ai joué 90 minutes. C'est bon signe pour mercredi », indique celui qui évoluait encore en CFA 2 il y a trois saisons.
Le défenseur bâlois ne renie pas son passé. Il en a plutôt gardé d'excellents souvenirs : « Le plus important pour moi, c'est de toujours se rappeler d'où on vient. » On le croit aisément, à le voir attendre ses potes colmariens (Salim Mezriche, Pape Dieye et Abdel Moukhlil) à la sortie des vestiaires du stade de l'Ill après le match de Coupe de France entre le FC Mulhouse et les SR Colmar, samedi dernier.

«Une bonne bande»


« On a joué tous ensemble quelques saisons à Chapelle Saint-Luc (2002-2005) et on est resté une bonne bande. Quand c'est possible, je viens aussi les voir en championnat. Ce n'est pas trop loin, j'habite à Saint-Louis. »
Recruté il y a deux saisons par le club bâlois en provenance du FC Baulmes, alors en Challenge League (2e division suisse), Marque, 25 ans, formé à Troyes, s'est rapidement fait sa place au FCB. « J'ai joué 50 matches sur 52 », explique ce grand défenseur, cheveu ras et physique en rapport avec les tâches qui lui incombent (1,87m pour 85 kg).
Ce soir, il n'en aura qu'une, mais pas la moindre : museler Samuel Eto'o. « Je me sens bien. La pression monte doucement. Mais on n'a pas peur. C'est plus de l'impatience », note Marque sans trop sourciller à l'idée de se coltiner un des meilleurs avant-centres de la planète.
« Eto'o, Henry, Messi... De toute façon en Champion's League, il n'y a que du lourd. Alors quand on tire Barcelone, on peut s'attendre au pire. Je préfère ne pas me prendre la tête, positiver et me dire que ce n'est pas donné à tout le monde de jouer des matches comme celui-là. J'espère être au niveau de l'événement. »

« Mon Eldorado,
c'est l'Angleterre »


Ce sera également l'occasion de briller pour un joueur peu connu en France, dont le but n'est pas forcement d'y retourner. « Je sais que quelques clubs français sont venus me superviser, mais il n'y a pas eu d'offres concrètes par la suite. Rien de sérieux. De toute façon, moi, mon Eldorado, ce n'est pas la France, c'est l'Angleterre. Mais attention, pour jouer, pas pour prendre un gros chèque et faire banquette. Parce que si tu ne joues pas, tu n'existes plus. »


Mathieu Pfeffer
dna

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 22 Oct 2008 - 10:47

Football
Football / Ligue des champions : Steaua Bucarest - Lyon (3-5)

Revenu de loin
Mené 2 à 0 après onze minutes de jeu, l'Olympique lyonnais est revenu de loin pour s'imposer 5 à 3, hier, sur le terrain du Steaua Bucarest, au terme d'un match spectaculaire.
Avec cinq points, le septuple champion de France est désormais 2e du groupe F, à deux longueurs du Bayern Munich, vainqueur de la Fiorentina (3-0), et reste plus que jamais dans la course à la qualification pour les 8es de finale, alors que le Steaua, dernier (1 pt) est quant à lui en mauvaise posture.
Une nouvelle fois, l'OL, vulnérable en défense depuis le mois de septembre avec 14 buts encaissés sur ses huit dernières sorties et battu dans l'engagement physique, a connu une entame de match catastrophique, qui aurait pu être rédhibitoire, avant que les incontournables Juninho et Karim Benzema ne fassent la différence en fin de partie.
Le Brésilien Bernhardt a ouvert la marque en reprenant un centre venu de la droite de George Ogararu (8e), avant que Goian, buteur contre la France il y a dix jours en qualifications pour le Mondial-2010, ne reprenne de la tête un corner joué par Banel Nicolita (11e).

Réaction


Sonnés, les Lyonnais ont encore prouvé leur capacité de réaction en revenant à la marque, comme ils avaient su le faire face à la Fiorentina (2-2) à Gerland, ou contre Nice (3-2) ou Lille (2-2) en championnat. Ils ont aussi profité des carences défensives des Roumains, eux aussi bien friables dans ce domaine.
Kader Keita a magnifiquement repris de volée une passe de Jean II Makoun pour ramener Lyon à 2-1 (23e) avant que Karim Benzema, pour une fois titularisé dans l'axe, ne reprenne de la tête un centre venu de la gauche de Grosso pour égaliser (2-2, 33e).
Mais l'OL, décidément fragile et inattentif derrière, notamment sur phases arrêtées, cédait une troisième fois juste avant la mi-temps, Ovidiu Petre reprenant de la tête un corner de Nicolita, une phase de jeu identique à celle du deuxième but roumain.
En seconde période, les Lyonnais ont été les plus dangereux. Le gardien Robinson Zapata repoussait une tentative de Benzema au prix d'un beau réflexe (49e) avant que Fred, entré en jeu peu avant, n'égalise sur un service de Jérémy Toulalan (3-3, 69e).
C'est finalement Benzema qui donnait la victoire à l'OL en reprenant de volée un coup franc joué par Juninho (4-3, 71e) avant que Fred, servi par Anthony Mounier, n'ajoute un cinquième but (5-3, 90e+2).

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 22 Oct 2008 - 10:50

Deux supporters
de la Juventus tués
dans un accident de car


Deux personnes ont été tuées hier et une trentaine blessées, dont certaines grièvement, dans l'accident d'un car de supporters de la Juventus Turin qui se rendait dans la pour assister au match de Ligue des champions opposant l'équipe italienne au Real Madrid.
Parmi les supporters qui se trouvaient dans le car figurent beaucoup de Suisses d'origine italienne. L'accident a aussi fait de 20 à 30 blessés, selon les carabiniers, qui ont été transportés en hélicoptère à l'hôpital d'Aoste.
Le car est sorti de la route à Etroubles à la sortie du tunnel du Grand-Saint-Bernard, qui relie la Suisse à l'Italie, et s'est écrasé contre une maison.

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 22 Oct 2008 - 10:57

Ligue des champions : Lyon revient de loin
Le 22/10/08
Les Lyonnais peuvent remercier leur deux attaquants Fred et Karim Benzema, qui ont réalisé une seconde période de folie pour renverser la situation à Bucarest.
Mené 2-0 après onze minutes de jeu, l’Olympique lyonnais est revenu de loin pour s’imposer 5-3, mardi, sur le terrain du club roumain du Steaua Bucarest, au terme d’un match spectaculaire, lors de la 3e journée de la première phase de la Ligue des champions.

Avec cinq points, le septuple champion de France est désormais 2e du groupe F, à deux longueurs du Bayern Munich, vainqueur de la Fiorentina (3-0), et reste plus que jamais dans la course à la qualification pour les 8es de finale, alors que le Steaua, dernier (1 pt) est quant à lui en mauvaise posture.
Une nouvelle fois, l’OL, vulnérable en défense depuis le mois de septembre avec 14 buts encaissés sur ses huit dernières sorties et battu dans l’engagement physique, a connu une entame de match catastrophique, qui aurait pu être rédhibitoire, avant que les incontournables Juninho et Karim Benzema ne fassent la différence en fin de partie.
Le Brésilien Arturo Bernhardt a ouvert la marque en reprenant un centre venu de la droite de George Ogararu (8e), avant que Dorin Goian, buteur contre la France il y a dix jours en qualifications pour le Mondial-2010, ne reprenne de la tête un corner joué par Banel Nicolita (11e).

Réaction

Sonnés, les Lyonnais ont encore prouvé leur capacité de réaction en revenant à la marque, comme ils avaient su le faire face à la Fiorentina (2-2) à Gerland, ou contre Nice (3-2) ou Lille (2-2) en championnat.
Ils ont aussi profité des carences défensives des Roumains, eux aussi bien friables dans ce domaine.
Kader Keita a magnifiquement repris de volée une passe de Jean II Makoun pour ramener Lyon à 2-1 (23e) avant que Karim Benzema, pour une fois titularisé dans l’axe, ne reprenne de la tête un centre venu de la gauche de Grosso pour égaliser (2-2, 33e).

Du super Fred

Mais l’OL, décidément fragile et inattentif derrière, notamment sur phases arrêtées, cédait une troisième fois juste avant la mi-temps, Ovidiu Petre reprenant de la tête un corner de Nicolita, une phase de jeu identique à celle du deuxième but roumain.
En seconde période, les Lyonnais ont été les plus dangereux. Le gardien Robinson Zapata repoussait une tentative de Benzema au prix d’un beau réflexe (49e) avant que Fred, entré en jeu peu avant, n’égalise sur un service de Jérémy Toulalan (3-3, 69e).
C’est finalement Benzema qui donnait la victoire à l’OL en reprenant de volée un coup franc joué par Juninho (4-3, 71e) avant que Fred, servi par Anthony Mounier, n’ajoute un cinquième but (5-3, 90e+2).

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 22 Oct 2008 - 10:58

Football : Bâle, la soirée de prestige
Le 22/10/08
Non loin d’Éric Abidal (à d.), Thierry Henry se marre avec Samuel Eto’o hier soir lors de l’entraînement catalan. Il y aura du beau monde au Parc Saint-Jacques.

Le FC Bâle dispute ce soir (20 h 45) au Parc Saint-Jacques son match le plus prestigieux de l’année face au FC Barcelone. Ses chances sont minimes face au dernier demi-finaliste de la Ligue des champions.

Dès le tirage au sort des poules de la Ligue des champions, tout Bâle a vibré lorsque le nom du FC Barcelone est sorti du chapeau. Dans le cadre de la troisième journée, l’heure est venue de l’affrontement le plus prestigieux à Bâle, depuis les passages il y a six ans de Liverpool ou de la Juventus de Turin. C’est un véritable événement pour la ville suisse, elle qui s’enorgueillit de voir les deux FCB porter les mêmes couleurs, bleu et rouge. Il faut savoir que le Barça a été créé en novembre 1899 par un certain Hans Gamper, de nationalité suisse, et qui avait porté les couleurs bâloises quelques années plus tôt. Mais la controverse fait toujours rage pour savoir si Gamper s’est inspiré en Catalogne de son passé bâlois ou zurichois…
Les deux formations ne se sont affrontées qu’une seule fois, lors de la fameuse Coupe des villes de foire durant la saison 1958/59. Depuis, le Barça s’est toutefois produit à deux reprises à Bâle, lors de deux finales de Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupes. Après le revers en 1969 face à Bratislava, le club catalan a fêté son premier succès international en l’emportant dix ans plus tard face à Dusseldorf.

Guardiola est inquiet !

À l’heure d’entrer sur la pelouse dans un stade comble et où l’ambiance sera surchauffée, les champions de Suisse devront avant tout éviter d’avoir des yeux ébahis de se retrouver face aux stars planétaires que sont les Messi, Eto’o, Henry, Puyol, Iniesta ou Touré. Rien ne plaide en faveur des Bâlois, qui se retrouvent dans l’obligation de prendre des points tout à l’heure, eux qui ont été battus aussi bien par le Chakhtior Donetsk (1-2) qu’au Sporting de Lisbonne (2-0). De son côté, le Barça a fait le plein de points (3-1 face à Lisbonne, et 2-1 à Donetsk, grâce à un doublé de Messi inscrit aux 87e et 94e).
Lors des conférences de presse d’avant-match, les Catalans ont été fort gentils de témoigner de leur inquiétude avant cette rencontre. « Comme à chaque fois en Ligue des champions, la partie s’annonce difficile, soulignait très sérieux Josep Guardiola, l’entraîneur barcelonais. Si on n’est pas à 100 %, on peut s’attendre à souffrir. Et je suis surtout inquiet parce que Bâle possède une équipe physiquement très grande, ce qui risque de nous gêner ». « Nous ne ferons pas la faute de sous-estimer Bâle, enchaîne Daniel Alves, le défenseur brésilien. S’il participe à la Ligue des champions, c’est qu’il doit y avoir une raison. Nous avons déjà perdu en championnat face à un promu, nous n’allons pas commettre une erreur identique une seconde fois ».

L’esprit de Saig

Les Bâlois, eux, ne se bercent pas d’illusions, même s’ils sont persuadés d’avoir une petite chance de réaliser l’exploit. Ils ont d’ailleurs pris leurs quartiers dès lundi matin sur les hauteurs de la Forêt Noire, à Saig, et Christian Gross, l’entraîneur, se persuade que l’esprit germanique va accompagner ses joueurs. « Quand nous nous sommes retirés à Saig, nous avons toujours réussi des parties remarquables. Je suis persuadé que nous avons une petite chance contre n’importe quelle équipe ». « Nous n’avons rien à perdre, assure le défenseur Reto Zanni. Nous serons dans la peau du petit club de division régionale face au champion ».
Les Bâlois pourront compter sur tous leurs joueurs et devraient aligner les deux attaquants internationaux Marco Streller et Eren Derdiyok. Histoire d’éviter que le Barça ne pose le jeu à partir de sa ligne défensive. Guardiola, lui, devra se passer des services de l’ex-Lensois Seydou Keita, de Gabriel Milito, d’Eidur Gudjohnsen et de Perdo Rodriguez. Thierry Henry et Éric Abidal seront bien présents pour tenter d’assurer dès ce soir une qualification pour les 8es de finale.

FC Bâle : Costanzo - Zanni, Abraham, Marque, Safari - Huggel, Rubio (ou Carlitos), Chipperfield, Perovic - Derdiyok, Streller.
FC Barcelone : Valdés - Alves, Piqué, Puyol, Abidal - Hleb, Touré, Xavi - Messi, Eto’o, Bojan.


Marc Wilb

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: ligue des champions

Message par fcm le Mer 22 Oct 2008 - 11:01

Bordeaux Pour garder espoir
Le 22/10/08
Malheureux en C1 mais en phase ascendante en L1, Bordeaux, porté par son meneur Yoann Gourcuff, rêve encore d’un avenir européen à la condition impérative de vaincre les surprenants Roumains de Cluj ce soir.
Des chiffres implacables. Zéro point, plus mauvaise défense de la compétition (7 buts) dans un groupe où toutes les équipes ont gagné au moins une fois : les chances de Bordeaux de voir le printemps européen sont minimes et uniquement dépendantes de la double confrontation contre Cluj (retour le 4 novembre). Les optimistes diront que Newcastle a réussi par le passé (en 2002) à franchir la phase de poules après trois revers initiaux ou que Bordeaux n’a pas encore affronté l’équipe soit disant la plus faible du groupe. Mais faute de succès mercredi, les hommes de Laurent Blanc pourront dire adieu définitivement à la C1 voire à la C3 si Rome réussit quelque chose à Stamford Bridge. En cas de succès, les hommes de Laurent Blanc croiseront les doigts pour une victoire des Blues contre les Italiens, qui les relancerait dans la compétition.
Le retour de la confiance. Trois victoires et un nul lors des quatre derniers matches de L1, Bordeaux semble avoir retrouvé le rythme qui en fit un dauphin ambitieux l’an dernier. Avec (ou à cause de) l’émergence de son inspirateur Gourcuff, Blanc bascule vers un 4-2-3-1 (4-3-3 à l’ancienne sur certaines phases), solide au milieu avec ses tauliers Alou Diarra et Fernando. Malgré des carences persistantes sur phases arrêtées, la défense a retrouvé un début de sérénité après plusieurs semaines de tâtonnement et devrait retrouver son gardien international Ulrich Ramé, absent depuis trois semaines. Devant, la concurrence reste bénéfique avec quatre attaquants sur cinq buteurs cette saison.
Les raisons d’y croire. La première se situe dans l’état de grâce qui habite actuellement Gourcuff. Le joueur prêté par le Milan AC marche sur l’eau depuis un mois et demi, et peut à lui tout seul changer le cours d’un match. La deuxième réside dans l’état d’esprit : à la rue à Chelsea en ouverture de C1 (0-4), Bordeaux avait rectifié le tir contre Rome avant de sombrer naïvement -expulsion sévère d’Henrique- et mentalement (1-3). Souvent réactifs, les Girondins souhaitent effacer ce faux-pas et entendent faire respecter le droit du sol par un esprit conquérant.
Cluj, cocktail à quelle sauce ? Le club roumain est la révélation de la C1 depuis son succès au stade Olimpico de Rome (2-1) et sa résistance contre Chelsea (0-0). À la fois « Tour de Babel » (10 nationalités) et nouvel Eldorado financier depuis son rachat en 2002 par un homme d’affaires originaire de Transylvanie, Cluj s’est invité presque naturellement dans la cour des grands et sa venue en Gironde s’apparente à « un examen de maturité ». Entraîné par l’Italien Maurizio Trombetta, le champion de Roumanie pourra s’appuyer sur son Argentin Culio (2 buts à Rome), la présence de son attaquant ivoirien Youssouf Koné, et une assise défensive disciplinée rompue aux joutes lusitaniennes et sud-américaines.

Bordeaux: Ramé - Chalmé, Planus, Diawara, Jurietti - Fernando, Diarra - Obertan (ou Gouffran), Gourcuff, Wendel - Chamakh
Cluj: Stancioiu - Tony, Cadu, Galiassi, Panin - Dani, Muresan - Dubarbier, Trica, Culio - Koné.

Contenu sponsorisé

Re: ligue des champions

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mar 22 Aoû 2017 - 13:13