Le forum des supporters du FC Mulhouse Foot


Réforme du foot français : stades ....

Partagez

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Réforme du foot français : stades ....

Message par fcm le Jeu 6 Nov 2008 - 9:23

Football
Le plan Besson pour la compétitivité du foot français

Vers une modernisation des stades
Le secrétaire d'Etat chargé de la Prospective, Eric Besson a dévoilé hier un rapport pour « accroître la compétitivité » du football français. Il préconise la modernisation des stades parmi plusieurs propositions, de nature parfois législative.
Concernant les stades, sur lesquels une commission présidée par Philippe Séguin dans l'optique de la candidature française à l'Euro-2016 doit se prononcer, le rapport Besson propose « d'encourager les investissements privés dans les stades et faciliter le recours aux partenariats public-privé ».
Il souhaite également que les collectivités locales, après aménagement législatif, puissent « financer tout ou partie des dessertes et accès au stade ». C'est d'ailleurs le point sur lequel achoppe la construction du grand stade de l'Olympique lyonnais, selon son président Jean-Michel Aulas.
Eric Besson propose d'autres modifications législatives, comme « rapprocher les statuts des sociétés sportives du droit commun » ou reverser aux clubs une partie de la manne dégagée par les paris en ligne.

Réduction du nombre
de centres de formation


Le secrétaire d'Etat estime en outre utile d'engager une réflexion sur « la réduction du nombre de centres de formation de joueurs pour les transformer en centres d'excellence ».
Il suggère également aux acteurs du football français (Fédération, Ligue et « familles ») de « réduire progressivement la contribution de la Ligue 1 vers la Ligue 2 », d'ajouter la gestion des agents sportifs et des arbitres du secteur professionnel aux « domaines de compétences exercées en commun par les fédérations et leurs ligues », et d'encourager le « naming » (donner un nom de marque à un stade).
Il préconise aussi de confier aux présidents de clubs la majorité au conseil d'administration de la Ligue (LFP), ce que ceux-ci souhaitaient alors que les « familles » (joueurs, entraîneurs, arbitres, etc) en faisaient un motif de grève. Un compromis a été trouvé.
Sur le plan fiscal, Eric Besson demande de « pérenniser » le droit à l'image collective (DIC, exonération d'une partie des charges sociales sur les salaires des joueurs) et suggère d'étudier « le coût et l'opportunité d'un étalement du paiement de l'impôt sur le revenu tenant compte de la brièveté de la carrière des footballeurs professionnels ».
Le secrétaire d'Etat chargé des Sports, Bernard Laporte, à qui était remis ce rapport, a détaillé le calendrier: présentation du rapport aux représentants du monde sportif le 12 novembre, consultation de ceux-ci, de parlementaires et de personnalités qualifiées fin décembre, et enfin annonce «fin mars 2009» de la réforme du sport professionnel.


Le plan Besson pour la compétitivité du foot français

Vers une modernisation des stades
Le secrétaire d'Etat chargé de la Prospective, Eric Besson a dévoilé hier un rapport pour « accroître la compétitivité » du football français. Il préconise la modernisation des stades parmi plusieurs propositions, de nature parfois législative.
Concernant les stades, sur lesquels une commission présidée par Philippe Séguin dans l'optique de la candidature française à l'Euro-2016 doit se prononcer, le rapport Besson propose « d'encourager les investissements privés dans les stades et faciliter le recours aux partenariats public-privé ».
Il souhaite également que les collectivités locales, après aménagement législatif, puissent « financer tout ou partie des dessertes et accès au stade ». C'est d'ailleurs le point sur lequel achoppe la construction du grand stade de l'Olympique lyonnais, selon son président Jean-Michel Aulas.
Eric Besson propose d'autres modifications législatives, comme « rapprocher les statuts des sociétés sportives du droit commun » ou reverser aux clubs une partie de la manne dégagée par les paris en ligne.

Réduction du nombre
de centres de formation


Le secrétaire d'Etat estime en outre utile d'engager une réflexion sur « la réduction du nombre de centres de formation de joueurs pour les transformer en centres d'excellence ».
Il suggère également aux acteurs du football français (Fédération, Ligue et « familles ») de « réduire progressivement la contribution de la Ligue 1 vers la Ligue 2 », d'ajouter la gestion des agents sportifs et des arbitres du secteur professionnel aux « domaines de compétences exercées en commun par les fédérations et leurs ligues », et d'encourager le « naming » (donner un nom de marque à un stade).
Il préconise aussi de confier aux présidents de clubs la majorité au conseil d'administration de la Ligue (LFP), ce que ceux-ci souhaitaient alors que les « familles » (joueurs, entraîneurs, arbitres, etc) en faisaient un motif de grève. Un compromis a été trouvé.
Sur le plan fiscal, Eric Besson demande de « pérenniser » le droit à l'image collective (DIC, exonération d'une partie des charges sociales sur les salaires des joueurs) et suggère d'étudier « le coût et l'opportunité d'un étalement du paiement de l'impôt sur le revenu tenant compte de la brièveté de la carrière des footballeurs professionnels ».
Le secrétaire d'Etat chargé des Sports, Bernard Laporte, à qui était remis ce rapport, a détaillé le calendrier: présentation du rapport aux représentants du monde sportif le 12 novembre, consultation de ceux-ci, de parlementaires et de personnalités qualifiées fin décembre, et enfin annonce «fin mars 2009» de la réforme du sport professionnel.


dna
avatar
Zebra68
Admin
Admin

Nombre de messages : 23614
Age : 50
Localisation : Haut Rhin
Date d'inscription : 01/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
14/25  (14/25)
Clubs préfèrés: FCM , OM
Joueurs préfèrés: Mandanda,Djidonou,Brahmia,Oswald,Sommer

Re: Réforme du foot français : stades ....

Message par Zebra68 le Jeu 6 Nov 2008 - 9:56

Il est temps de faire quelque chose pour le stades en France .

Quand on voit les stades en Allemagne ....


_________________

fcm
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 3506
Date d'inscription : 03/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
0/1  (0/1)
Clubs préfèrés: fcm,asse,bayern munich
Joueurs préfèrés: david rinçon,cuca,ribéry,ljuboja,franck sauzée,platini

Re: Réforme du foot français : stades ....

Message par fcm le Dim 9 Nov 2008 - 9:44

Football
Le sélectionneur des champions du monde de passage en Alsace

Jacquet le bien-aimé
Dix ans après la victoire de la France en Coupe du monde, l'aura de l'ancien sélectionneur est toujours intacte. Juste retour des choses pour cet homme intègre et travailleur, qui a désormais pris une certaine distance avec le football pro.
Aimé Jacquet était en Alsace vendredi et hier. Mais comme il le précise lui-même, son séjour ici est la conséquence logique de son « amitié de longue date avec Gilbert Schneider, le président de la LAFA. J'ai beaucoup travaillé avec lui, pendant mes 8 ans en tant que Directeur Technique National, et je suis très heureux d'être dans cette région ».
Venu à la fois pour remettre les trophées du fair-play et inaugurer le complexe sportif de Wingersheim, l'homme a laissé derrière lui ses émotions de joueur, d'entraîneur et de sélectionneur, au palmarès exceptionnel. Son rôle de consultant pour Canal + lors des rencontres de Ligue des Champions est son unique lien avec un milieu qu'il observe désormais avec du recul.
« Quand on n'est plus dans l'action, il ne faut pas s'exprimer sur tout, c'est déplacé, estime-t-il. Après une carrière aussi pleine, il faut savoir se retirer dignement, et trouver un nouvel équilibre de vie. Ce que je fais aujourd'hui à Canal +, c'est une belle façon de terminer une carrière. C'est un plaisir à chaque fois ».
Difficile pourtant de croire que l'intensité des émotions vécues par celui qui s'est retrouvé, un soir où Zidane mettait deux coups de tête magiques (dans le ballon), propulsé au rang d'idole nationale, puisse le laisser aussi serein.
« Dix ans plus tard, l'émotion, le respect sont toujours aussi forts. La victoire a été une récompense extraordinaire et a démontré la qualité de la formation en France. C'est à nous de faire passer des messages, de lutter contre le racisme et la violence, de faire respecter des valeurs essentielles pour un sport qui compte plus de 2 millions de licenciés ».
Cette tâche reste pédagogique. Mais elle n'inspire aucun regret à Aimé Jacquet. « Le métier d'entraîneur ne me manque pas du tout. Je trouve que c'est beaucoup plus dur encore aujourd'hui qu'il y a dix ans. Je plains les entraîneurs, car la pression est tellement énorme, et qu'ils subissent tellement de désagréments, qu'il faut un dynamisme extraordinaire ».

« L'Alsace est pionnière »


Aujourd'hui, Aimé Jacquet ne laisse personne indifférent. Preuve en est l'enthousiasme provoqué par sa venue à Wingersheim, pour inaugurer un terrain synthétique dernière génération. En présence de Bernard Freund, maire de Wingersheim, Guy-Dominique Kennel, président du Conseil Général du Bas-Rhin ou encore de Bernard Ingwiller, président de la Communauté de Communes du Pays de la Zorn, Aimé Jacquet a accepté l'invitation de bon coeur.
« Ce que j'ai vécu en Alsace a toujours relevé du bonheur, du partage et de l'excellence. Les terrains synthétiques sont le futur, et je constate que l'Alsace est pionnière dans ce domaine. Je ne peux que souhaiter bonne réussite au foot ». Nul doute que dans l'histoire du football français, Aimé Jacquet restera, comme l'a dit Bernard Freund, « un grand homme pour l'éternité ».


Vincent Hahn
avatar
Zebra68
Admin
Admin

Nombre de messages : 23614
Age : 50
Localisation : Haut Rhin
Date d'inscription : 01/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
14/25  (14/25)
Clubs préfèrés: FCM , OM
Joueurs préfèrés: Mandanda,Djidonou,Brahmia,Oswald,Sommer

Re: Réforme du foot français : stades ....

Message par Zebra68 le Mar 18 Nov 2008 - 15:51

Football : les stades français sont les plus obsolètes d'Europe

Les stades français accueillant les matches de football de L1 et L2 sont les plus obsolètes d'Europe avec ceux de l'Italie conclut une étude présentée aujourd'hui mardi en ouverture de la conférence sur les stades organisée à Paris.

En dix ans, la France a construit ou rénové quatre enceintes, contre 13 en Allemagne - certes hôte du Mondial-2006 -, 12 en Angleterre ou 9 en Espagne. L'Italie pendant ce temps n'en a rénové que deux pour aucune construction, a recensé Stéphane Pottier, directeur d'une agence de consulting sur les stades et membre de l'association européenne de management des stades (ESMA).

Point commun entre les deux cancres de l'Europe: les stades de football sont gérés en France comme en Italie par les collectivités locales.

«Un stade met 5 à 10 ans à être construit à partir du moment où il est décidé» a pour sa part noté Philippe Stinglhamber, ingénieur, lors de cette rencontre organisée par la Ligue de football et l'ESMA jusqu'à mercredi.

Conséquence: La France, candidate à l'organisation de l'Euro-2016 de football, ne possède aucun stade de 5e génération, c'est-à-dire construit à partir des années 2000 et placés sous le signe de la «multifonctionnalité»: lieu de spectacle sportif, le stade moderne est également un lieu de vie et de consommation.

Il y a deux semaines, le secrétaire d'Etat chargé de la Prospective, Eric Besson, avait mis en exergue la nécessaire modernisation des stades en présentant son rapport sur la compétitivité du football français.

source lalsace.fr


_________________

Contenu sponsorisé

Re: Réforme du foot français : stades ....

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Jeu 27 Avr 2017 - 14:53