Le forum des supporters du FC Mulhouse Foot


Le foot dans la région mulhousienne

Partagez
avatar
Zebra68
Admin
Admin

Nombre de messages : 24721
Age : 51
Localisation : Haut Rhin
Date d'inscription : 01/10/2007

Feuille de personnage
Points aux pronos:
14/25  (14/25)
Clubs préfèrés: FCM , OM
Joueurs préfèrés: Payet,Brahmia,Oswald,Sommer, Kecha

Le foot dans la région mulhousienne

Message par Zebra68 le Mar 12 Fév 2013 - 7:54

Football Le secteur Mulhouse et banlieue court après sa gloire d'antan
En plein désert


Depuis la disparition du dernier club au statut professionnel du Haut-Rhin avec la chute du FC Mulhouse, le niveau a régressé. L'ASIM tire son épingle du jeu en CFA 2, les autres ont rejoint le niveau départemental après, souvent, des périodes fastes.

Ce derby entre Brunstatt (avec Alexandre Mutschler en rouge) et le Mouloudia (avec Nasser Spiga) de 2010 n'est pas près de se rejouer en DH. L

Le FC Mulhouse traîne en CFA depuis treize ans. Un cran en dessous, l'ASIM s'agrippe en CFA 2 depuis six saisons.

Roger Mantovani, ancien joueur mulhousien et ex-directeur sportif à Illzach, constate : « Ici c'est pauvre. Il y avait une pyramide qui s'établissait à partir du FC Mulhouse.

« À cette époque, les joueurs non retenus allaient gonfler les effectifs des clubs avoisinants. L'absence de locomotive a son influence. »

« Il n'y a plus personne, ou presque, derrière les mains courantes »

« Le FC Mulhouse m'interpelle, cela me concerne toujours mais je ne suis pas passionné. Cela me manque. Dans les autres clubs, il n'y a plus personne, ou presque, derrière les mains courantes.

« Le Red Star Mulhouse réalisait de temps en temps un exploit en Coupe de France. Il y avait un esprit, le sens du collectif. » Gilbert Grabowski, ancien éducateur au FC Mulhouse, ancien "pro", poursuit : « Il y a eu des paliers entre les divisions. Cela a provoqué des écarts de niveau.

« Le dernier joueur du coin à avoir signé dans un club pro est Youssef Adnane. À l'époque, on dirigeait les gars vers d'autres clubs. L'ASIM s'est rapproché du FC Mulhouse.

« Après ces deux clubs, il n'y a plus rien, un gouffre. Hakim Aïbèche, entraîneur des U19 au FC Mulhouse, en est bien conscient : « Sans centre de formation ni structure professionnelle, les clubs des alentours sont moins bien servis.

« Ce n'est plus le même monde qu'avant. L'ASIM a peut-être remplacé l'AS Mulhouse ou le Red Star Mulhouse. Elle a repris le flambeau. Pour retrouver ce qui existait, le FC Mulhouse doit monter. Il y aurait alors une vitrine. »

L'exception de la DH. - En DH, l'US Wittenheim a gravi les échelons à une allure folle, en dix ans. Les "Mineurs" ont le vent en poupe. Un maintien cette saison renforcerait leurs ambitions avant d'envisager autre chose. L'ASIM II, aux abois, essaiera de se sauver.

Ex de DH en Excellence. - Le FC Mulhouse II, tout comme son équipe fanion, est tombé bien bas. Cette équipe a longtemps navigué en CFA2, voire CF4 avec son équipe Trois. En France, à la fin des années 1980, il n'y avait alors qu'à Auxerre (AJA) et Mulhouse (FCM) pour afficher ainsi trois formations au niveau national.

Brunstatt ne ressemble plus à l'équipe qui survolait le championnat. Riedisheim est un habitué de la division. Baldersheim vient à peine d'intégrer ce championnat.

Toutes ces écuries ont en commun d'avoir connu la DH.

Des citadelles solides. - En Promotion d'Excellence, Pfastatt, Habsheim et Kingersheim ont déjà vécu au-dessus. Elles aspirent un jour à y revenir. Sur Mulhouse, Anatolie, Mouloudia et Racing s'affichent en numéros deux derrière le FCM. Et leurs ambitions d'accéder apparaissent remises à plus tard.

Promotion aux passés dorés. - En Promotion, l'ASCA Wittelsheim peut se targuer d'avoir vécu de belles années en CFA. Depuis sa chute du CF4 en 1996-97, le club n'arrive plus à remonter la pente.

Rixheim végète en compagnie de Staffelfelden et du CS Bourtzwiller. Là aussi, ces clubs ont connu l'Excellence voire plus.

Une D1 anonyme. - En D1, peu de clubs peuvent viser le titre. L'AS Coteaux, Pulversheim et Battenheim sont aux abois. L'ASPTT Mulhouse stagne. Morschwiller-le-Bas, Lutterbach et Heimsbrunn se contentent d'une participation honorable. Ottmarsheim, au palmarès riche, court après son passé.

Les vieilles gloires. - Et que dire de l'ASRS Mulhouse, passé du CF4 à la D2 en vingt ans ? Le CS Espagnols, aussi, a séjourné en Excellence. L'ASTR Wittenheim et Reiningue ont fréquenté la Promotion. l'AS 90 Mulhouse s'accroche. Les SREG Mulhouse en D3 comptent repartir de l'avant, comme Didenheim.

Signalons les disparitions des Portugais de Mulhouse, du Chabab Mulhouse, de la Juventus Mulhouse, du FC Dornach, du Pranard Mulhouse...

N.S.

Dna, Mardi le 12 Février 2013


_________________
avatar
pronos
Ballon d'Or
Ballon d'Or

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 13/11/2012

Re: Le foot dans la région mulhousienne

Message par pronos le Mar 12 Fév 2013 - 9:27

Du badminton au roller du tennis au squach en passant par tous les sports de combat la jeunesse a vraiment le choix dans des complexes modernes la relève est elle vraiment assurée.
Ces jeunes on desertés les stades de village ou tout le monde se retrouvait le dimanche autour de l équipe fanion ( est ce devenu ringard)
Les Sreg le dimanche matin avait entre 200 et 400 spectateurs les Azzuris autant Brunstatt un fidele public Reiningue de meme et j en passe.
Que dire de Hirtzfelden 1500 a chaque rencontre.
Ce qui m interpelle quant je cotois les jeunes ils supportent le real l om le barca ect... des stades ou ils n y ont jamais mis les pieds ni humer l odeur des grandes rencontres.
Ma conclusion l image du foot révèle notre société du bling bling sinon passe ton chemin



    La date/heure actuelle est Mer 22 Nov 2017 - 19:27